23/03/2004

Fatigue productive

Gros moment de déprime et de réflexion hier soir!
En fait, je suis vraiment fatiguée parce qu'avec le changement de format du journal et le carnaval qu'il a fallu couvrir tout ce week-end, on n'a pas eu beaucoup le temps de souffler à la rédaction. Je n'ai pas encore eu un seul jour de pause depuis lundi dernier, et j'avoue que je commence à en ressentir les effets négatifs : manque de concentration et d'énergie, et une envie de pleurer qui me prend plusieurs fois dans la journée! Et pourtant, ce n'est vraiment pas mon tempérament habituel...
 
Alors, j'ai réfléchi, parce que je sens bien que ça ne peut pas continuer comme ça, au risque de me dégoûter de mon boulot que j'adore et au risque aussi de tomber dans une petite déprime. J'ai donc analysé ma situation par rapport à celle d'un salarié. Quand un journaliste salarié travaille six jours sur sept, il a droit à récupérer un jour dans le courant de la semaine suivante. Quand il travaille sept jours sur sept, il peut donc récupérer deux jours... Les journalistes indépendants (comme moi), eux, n'ont pas cet avantage. Ils peuvent récupérer, mais ils ne sont pas payés, et c'est donc un jour "vide" financièrement... En plus; comme nos jours de récupération ne sont pas prévus au planning, on fait appel à nous n'importe quel jour de la semaine!
Ma situation est assez particulière, puisque je suis une fausse indépendante, c'est à dire que je suis quand même présente à la rédaction dès 9h et que mes journées ne se terminent généralement pas avant 19h. Et en y réfléchissant, je me suis dit que je ne voyais pas pourquoi, en travaillant au même rythme, voire plus, que mes collègues salariés, je n'aurais pas droit à un jour libre par semaine! Donc, j'ai pris une grande résolution : même si je ne suis pas payée, je vais faire en sorte de me réserver un jour par semaine... Je vais devoir refuser des articles ou dire non à mon chef (et j'aime pas trop ça!), mais au moins, je ne serai ni crevée ni déprimée! Et puis, la qualité de mon boulot est en jeu aussi, parce que quand je suis fatiguée, j'ai beaucoup plus de mal à me concentrer et j'ai tendance à moins fignoler...
 
Deuxième résolution : essayer de mettre ce que je viens de décider en pratique et tenir bon !!! ;-)

13:50 Écrit par S. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bon courage, et au cas ou, tu peux toujours commencer par te reserver, pour toi et rien que pour toi, des demi journées de congés..

Écrit par : Cha | 23/03/2004

Tiens bon... La fatigue, ça n'aide personne. Et le repos est ta meilleure arme. Allez, soldat, un sourire ! ;-)
XXX

Écrit par : M | 23/03/2004

Les commentaires sont fermés.