25/05/2007

Je suis chiante...

... mais j'me soigne

... ou du moins j'essaie

... les jours où je ne suis pas trop énervée !

Les gens qui ne me connaissent pas très bien ou pas depuis très longtemps peuvent avoir une image de moi un peu faussée. Genre "elle ne parle pas beaucoup" (mais chuis comme ça, quand je connais pas, faut d'abord que j'examine la personne qui se trouve en face de moi avant de raconter ma vie), ou alors pire : genre "elle est gentille".

Hé bien non, z'ont tout faux ces gens-là. De un, je parle énormément une fois que je me sens à l'aise (mes amis vous le confirmeront) et de deux, j'ai un vraiment un caractère de merde ! Je suis chiante, je sais que je suis chiante et je fais des efforts pour être moins chiante.

J'ai développé au fil des ans une faculté étonnante à m'énerver pour plein de choses anodines : une miette qui tombe par terre, mon chien qui fout de l'eau partout quand il boit, un objet bien précis dont j'ai besoin à l'instant et que je ne retrouve pas sur le champ, le fait qu'il n'y ait plus de Nutella à mettre sur ma tartine au petit-déjeuner, etc etc. Alors là, c'est parti, je m'énerve ! Je râle d'abord un peu, puis de plus en plus fort, et quand quelqu'un a la mauvaise idée de me dire "oh, mais t'énerve pas, c'est pas grave", je réussis par je ne sais quel miracle à m'énerver encore plus. J'crois que j'suis pénible, des fois... Et comme je ne m'énerve que sur la situation (et heureusement pas sur les gens qui se trouvent autour de moi) dans ces moments-là, faut me laisser tranquille !

Maintenant, mon chéri (qui se trouve généralement à côté de moi dans ces moments-là) l'a bien compris ! Quand il voit que je commence à m'énerver sans véritable raison apparente, il se tait ou il change de pièce (et des fois, ça m'énerve encore plus, j'avoue...) Et puis, au bout de quelques minutes, ma crise passe toute seule... jusqu'à ce qu'on me redise "c'est bon, t'es calmée" ? Un vrai cercle vicieux, ça !

Des fois, j'râle aussi pour rien, j'le fais pas exprès, ça vient comme ça (je dois tenir ça de ma mère...) Mais la fantastique Florence Foresti m'a donné l'antidote pour résoudre ce problème-là. Bein oui, j'avoue que depuis que je me suis un peu retrouvée dans le "mmmh, j'ai envie de bouder (prononcez "bu-de")... Qu'est-ce que je vais bien pouvoir trouver pour lui faire croire que je boude", d'un de ses sketches. Depuis, quand je sens que je pars en vrille, eh bien, je pense à elle, ça me fait sourire... et ça désamorçe la bombe à retardement !

Si vous avez un autre sketch à me conseiller pour lutter contre l'énervement intempestif, n'hésitez pas  !

17:35 Écrit par S. dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Je reviendrai voir si on vous propose quelque chose; je vous l'emprunterais !

Écrit par : Nadette | 25/05/2007

Cool ! J'suis pas la seule, alors :-)

Écrit par : S. | 25/05/2007

Coucou! Moi je râle surtout pour les clés....Faut jamais déplacer mes clés, je ne supporte pas...et là, comme toi, je monte les tours....Autrement, avec le temps, j'ai fini par gérer mon impulsivité.
Te souhaite un bon dimanche. gros bisous

Écrit par : Chris | 27/05/2007

moi zossi chuis totalement comme toi

Écrit par : anais | 28/05/2007

pffffffffff lol sa fé plaiz jcroyé ke gt la seule si vou trouvé une solution faite moi sign a force sa magace de magacer alor c ue histoir san fin!!!!

Écrit par : cactus | 26/06/2008

Les commentaires sont fermés.