25/05/2007

Je suis chiante...

... mais j'me soigne

... ou du moins j'essaie

... les jours où je ne suis pas trop énervée !

Les gens qui ne me connaissent pas très bien ou pas depuis très longtemps peuvent avoir une image de moi un peu faussée. Genre "elle ne parle pas beaucoup" (mais chuis comme ça, quand je connais pas, faut d'abord que j'examine la personne qui se trouve en face de moi avant de raconter ma vie), ou alors pire : genre "elle est gentille".

Hé bien non, z'ont tout faux ces gens-là. De un, je parle énormément une fois que je me sens à l'aise (mes amis vous le confirmeront) et de deux, j'ai un vraiment un caractère de merde ! Je suis chiante, je sais que je suis chiante et je fais des efforts pour être moins chiante.

J'ai développé au fil des ans une faculté étonnante à m'énerver pour plein de choses anodines : une miette qui tombe par terre, mon chien qui fout de l'eau partout quand il boit, un objet bien précis dont j'ai besoin à l'instant et que je ne retrouve pas sur le champ, le fait qu'il n'y ait plus de Nutella à mettre sur ma tartine au petit-déjeuner, etc etc. Alors là, c'est parti, je m'énerve ! Je râle d'abord un peu, puis de plus en plus fort, et quand quelqu'un a la mauvaise idée de me dire "oh, mais t'énerve pas, c'est pas grave", je réussis par je ne sais quel miracle à m'énerver encore plus. J'crois que j'suis pénible, des fois... Et comme je ne m'énerve que sur la situation (et heureusement pas sur les gens qui se trouvent autour de moi) dans ces moments-là, faut me laisser tranquille !

Maintenant, mon chéri (qui se trouve généralement à côté de moi dans ces moments-là) l'a bien compris ! Quand il voit que je commence à m'énerver sans véritable raison apparente, il se tait ou il change de pièce (et des fois, ça m'énerve encore plus, j'avoue...) Et puis, au bout de quelques minutes, ma crise passe toute seule... jusqu'à ce qu'on me redise "c'est bon, t'es calmée" ? Un vrai cercle vicieux, ça !

Des fois, j'râle aussi pour rien, j'le fais pas exprès, ça vient comme ça (je dois tenir ça de ma mère...) Mais la fantastique Florence Foresti m'a donné l'antidote pour résoudre ce problème-là. Bein oui, j'avoue que depuis que je me suis un peu retrouvée dans le "mmmh, j'ai envie de bouder (prononcez "bu-de")... Qu'est-ce que je vais bien pouvoir trouver pour lui faire croire que je boude", d'un de ses sketches. Depuis, quand je sens que je pars en vrille, eh bien, je pense à elle, ça me fait sourire... et ça désamorçe la bombe à retardement !

Si vous avez un autre sketch à me conseiller pour lutter contre l'énervement intempestif, n'hésitez pas  !

17:35 Écrit par S. dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Ca marche !

Juste un petit post de quelques lignes pour donner suite à mon post précédent (bein oui, j'pouvais pas non plus vous laisser dans le doute, l'incertitude, face à cet essai délicat. Hum hum...) : ça marche, le fluide légèrement autobronzant! Et ça marche même très bien : j'ai bonne mine en quelques jours sans être orange (pfff, elle est sans doute nulle pour appliquer son autobronzant, la Casta) et sans que ça ait l'air faux (même si, avouons-le, ça l'est)...

Donc, lancez-vous si vous en avez envie, même juste pour pouvoir répondre,d'un air détaché, aux gens qui vous assurent que vous avez l'air bronzée : "Ah bon, tu trouves ? Ca doit sûrement être les quelques rayons de soleil de ces derniers jours..."

17:11 Écrit par S. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/05/2007

Hâlée ou orange ?

J'ai reçu, dans mon magazine féminin, trois échantillons de "Nutribonze fluide hydratant" pour le visage de "Parce que je le vaux bien". J'étais bien décidée à l'utiliser (il est bien indiqué que le produit est faiblement dosé en autobronzant donc pas de risque de me retrouver avec le visage bariolé et la trace de chacun de mes doigts)... jusqu'à ce que je voie à la télé la pub d'un produit autobronzant dans laquelle Lateitia Casta est... orange !!!

Du coup, j'ose pu ! Si vous passez par mon blog et que vous l'avez déjà utilisée, cette crème autobronzante pour le visage, dites-moi que vous n'êtes pas devenue orange... Ca me rassurera :-)

09:13 Écrit par S. dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

09/05/2007

Drôlissime

J'aime pas les garçons. C'est nul. C'est tout pourri, j'aime pas... Ca sent mauvais dans les bras et dans les pieds. Ca se lave pas les garçons, c'est pour ça. "A quoi ça sert que j'me lave ? J'sors pas aujourd'hui". "Oui, mais ça fait quand même six jours que t'es pas sorti".

J'aime pas les garçons, ça fait mal, ça piiique. Pousse-toi, tu me piques, tu m'énerves. Ca a des poils partout, c'est pour ça.

Et puis, c'est gros, les garçons. Ca a toujours faim, toujours, à n'importe quelle heure. "T'as faim" ? "Ouiii" ! Et quand on leur demande ce que ça veut manger, les garçons, ça veut toujours manger la même chose. De la viande et des patates. "Qu'est ce que tu veux aujourd'hui" ? "Un filet de boeuf". "Et après" ? "Un pavé de boeuf". "Et ce soir" ? "Une côte de boeuf". "Et comme légumes"? "Une patate" ! J'aime pas les garçons, c'est nul !  

Pour ceux qui n'auraient pas reconnu (quoi, vous ne connaissez pas la fantastique auteur de cette savoureuse vérité ?!), il s'agit d'un tout petit bout du drôlissime sketch de la drôlissime Florence Foresti "J'aime pas les garçons". Les filles s'en prennent pour leur grade aussi (elles se trouvent toujours trop grosses, elles collent à cause de la crème qu'elles mettent parce qu'elles veulent pas vieillir, elles boudent tout le temps, etc.)

 J'adore Florence Foresti, je suis super fan de Florence Foresti. Elle me fait sourire même sans rien dire parce que je sais qu'elle va finir par dire quelque chose de drôle. Elle a cette capacité étonnante à dépeindre les petits détails de la vie quotidienne de manière délicieusement drôle. C'est simple, c'est gentil, c'est drôle. Remède garanti contre la morosité et les coups de blues !

17:52 Écrit par S. dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |